Une banque de semences et gènes locales inaugurée à Siniéna dans les Cascades

1

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, à travers le projet Portefeuilles Variétaux pour la Résilience des Communautés du Sahel (PV-RCS), met à la disposition des populations des Cascades une banque communautaire de semences et de gènes locales. L’inauguration du bâtiment a eu lieu le lundi 26 juin 2023 à Siniéna, localité située dans la province de la Comoé.

Face aux risques de disparition des semences et gènes locales, le ministère en charge de la Recherche et de l’Innovation a pris l’initiative de mettre en place un mécanisme de sauvegarde en vue de pérenniser les productions agricoles au Burkina Faso. Avec le soutien de la FAO, le projet Portefeuilles Variétaux pour la Résilience des Communautés du Sahel (PV-RCS) construit deux banques communautaires de semences et gènes locales au profit des populations de Siniéna, dans la région des Cascades et de Ilela dans le Centre nord.

A travers cette banque communautaire de semences et de gènes locales, le projet Portefeuilles Variétaux pour la Résilience des Communautés du Sahel (PV-RCS) entend assurer les droits des agriculteurs de la région qui auraient enregistré leurs semences dans cette banque à travers la mise en œuvre de règles d’accès et de partage des avantages découlant de l’utilisation de ces ressources, selon le coordonnateur du projet Soungalo SOULAMA.

Il a aussi souligné que l’initiative offre un cadre qui facilitera le transfert de ressources phytogénétiques entre agriculteurs et chercheurs du Burkina Faso ou d’autres pays du monde.

Ce sont une centaine de variétés locales de semences de sorgho, de mil et de niébé, sélectionnées de façon participative et adaptées au contexte agro-climatique qui ont été retenues dans le cadre du projet.

Le gouverneur de la région des Cascades Jean Charles SOME a relevé que l’infrastructure vient élargir les bases de données génétiques des variétés de semences qui, selon lui, est une impérieuse nécessité car les changements climatiques sont de plus en plus contraignants pour les agriculteurs.

Le bâtiment abritant la banque communautaire de semences et de gènes locales de Siniéna a été réalisé par la Commission nationale de gestion des ressources phytogénétiques (CONAGREP) à hauteur de 5 millions de Francs CFA.

.